• Méla

Comment amener ton enfant à se réaliser par lui-même ? Lâche-le et n'émets aucune attente


Les enfants et leur leçons de vie, on ne s'en lasse pas ! Je remercie déjà ma filleule pour ce super moment, riche en hautes vibes !




Un beau mercredi d'hiver, je décide d'emmener ma filleule à la piscine : en plein boom dans la période sirène et cie, un pure kiff ! Elle est d'ailleurs très enjouée à l'idée qu'on l'on s'éclate dans l'eau : en mode happy smile.


Nous arrivons à la piscine, au bord du bassin. En tant qu'adulte bien conditionné, je me dis " elle va venir dans l'eau par elle-même ! Logique, elle est de plus en plus à l'aise! Qui plus est, on l'a déjà fait ensemble, c'est acquis ! "


Et ben non.. Au moment de plonger nos petits petons dans l'eau, ma filleule me signale que pas possible pour elle d'y s'immerger, telle la fameuse sirène ! Très surprise et toujours dans mon conditionnement d'adulte, j'en rajoute une couche :


" Mais si, tu l'as déjà fait ! Allez viens, on saute ensemble" (Et j'essaie de m'la jouer ludique mais no way pour ma filleule)


Le fameux point d'interrogation au-dessus de ma tronche, comme tout adulte qui ne sait pas ce qu'il se passe dans la tête d'un enfant, je décide de laisser tomber ... Oui mais pas totalement, j'ai quand même cette attente qu'elle vienne dans l'eau. Ben oui quoi ? On est à la piscine ou on n'est pas à la piscine ?


Je lui propose des stratégies, telle que venir dans mes bras pour qu'elle puisse, petit à petit, plonger enfin dans ce bassin. Cela fonctionne mais elle me demande de ne pas trop être giclée. J'observe et je ressens chez elle une certaine retenue.


Bon ben qu'à cela n'tienne ! Je suis aussi à la piscine pour moi et je suis attirée par le gros boudin (la bouée en forme de boudin bien sûr.. pas le maître nageur les p'tits coquins). Bien évidemment, je ne suis pas égoïste, je demande à ma filleule si elle souhaite m'accompagne sur le boudin : " Non": Okay, ben moi j'y vais alors !


Et là, je lâche totalement ma filleule, pas en terme de sécurité physique (je l'ai toujours à l'oeil, évidemment) mais en énergie ! Je n'émets plus aucune attente sur elle et qui plus est, je lui fais confiance. Si elle veut venir dans le bassin, elle vient, sinon elle reste au bord. Je m'occupe juste pour l'instant de m'offrir un beau moment cocooning sur ce bon vieux boudin. Quand ma filleule m'appelle pour jouer, je lui réponds même "Attends, je reste encore un petit coup, j'arrive après".


Genre total lâcher prise sur les comportements de cet enfant et finalement, sur ce qu'on devrait faire à la piscine. Et ben là PAF - LA MAGIE OPERE, elle vient dans le bassin toute seule !


Mon mental prend le dessus : Nans mais attends là? Y'a pas anguille sous roches ?? (Fallait que je la place celle-là..) J'y ai mis toutes les formes en terme de sécurité affective, proposition ludique et j'en passe pour que tu puisses venir par toi-même ?? Je connais le développement d'un enfant par coeur qui plus est, ben oui je suis éduc de base ! Je sais comment me mettre à sa hauteur, symboliquement parlant ! Il est où le lézard ?


Ben le lézard c'est l'attente ! L'attente fige et ne permet pas à la vie, et donc l'énergie, de circuler. C'est tout cul. PAF la leçon de vie ! Merci filleule.


Et ce fait est valable dans les tous les domaines de notre vie : relation amoureuse, finances, ... on a tous, bien évidemment, une idée de notre vie idéale, même parfaite.. Mais rêver c'est une chose, vivre s'en est une autre. On peut très bien manifester ses rêves, no problem for this. Néanmoins, il y a un gap entre rêve et réalité. Et ce gap, c'est la vie ! Si je refuse ce que la vie m'amène et que je reste bloquée dans mes attentes, c'est mort ! Je fige le tout !


Attente = Main mise sur une situation !


On n'empêche la situation de vivre par elle-même (là en l'occurrence, juste permettre à ma filleule de vivre par elle-même l'expérience piscine comme elle le souhaite).

Alors comment faire ? Ben faire confiance à la vie qu'elle m'amène toujours ce qui est juste, en fonction de ce que je vibre ! Si cela ne joue pas comme je l'aurais souhaité, ben j'ai juste quelque chose à vivre et à comprendre. Mais je le vis ! Si je refuse de le vivre, je fige. Et surtout, je suis libre de me positonner comme je le souhaite, face à telle ou telle situation (je n'ai aucune f*** obligations).


C'est le principe de l'humanité enfaite. Trop de fois, j'ai imaginé une vie parfaite sur mesure mais ma f*** perfection m'empêchait de passer à l'action ou de simplement trouver une autre alternative. Trop de fois, quand les choses ne se passaient pas comme je le souhaitais, je m'isolais encore plus pour réflechir, comprendre l'info, etc (et oui les guérisseurs sont parfois les plus mauvais guérisseurs pour eux-mêmes ; ou plutôt trop de guérison tue la guérison).


Nous ne sommes pas qu'âmes, êtres de lumières, etc mais humain sur Terre. Vivons l'expérience comme elle nous vient et sans y trouver toujours des trucs à redire, à guérir...


Les enfants vivent le flow de la vie, à 100%. Ils sont naturellement reliés à eux-mêmes. Ils nous ramènent, nous adultes, à notre enfant intérieur, à qui on est. Je pense qu'ils nous cassent bien les c... quand on ne suit pas le flow de la vie, tout simplement.


On a pleinement le droit d'avoir nos états d'âmes : si je suis fatiguée, ben j'suis fatiguée ! Si j'ai un moment de flooz, ben merde quoi, je le vis un coup bon sang ! Si j'ai une difficulté, ben voilà, cela arrive ! Je ne peux pas vivre le mode 100% happy smile, tutti bene.


Mais en acceptant de vivre le dark side, je m'y rapproche de ce mode happy smile. Plus je refoule le dark side, plus il me pète à la tronche.


Merci filleule pour cette belle leçon d'humanité !



Enjoy !


Méla