• Méla

L'Hyper activité, vue par la light team.




A travers cette thématique qui questionne un grand nombre de parents, mon but n’est pas d’apporter une vision haut perché en spiritualité. que seuls des prophètes pourraient comprendre, mais d’y apporter mes éclairages : ceux que j’ai expérimentés à travers ma vie, les sensations que j’ai eues en côtoyant les enfants et même adultes, considérés « plus » ou « moins » hyper actifs.


Ces facteurs causant l’hyper activité m’ont été confirmés à travers les soins que je prodigue, raison pour laquelle j’y apporte une connotation spirituelle, c’est quand même ma light team qui m’y a poussé, merci donc pour leur lumière sur ce sujet.


Je ne me penche sur aucun avis médical ou faits scientifiques. A mon sens, plusieurs explications poussent certains à avoir la bougeotte, ainsi que la difficulté à se poser. Et oui, se poser et ne rien faire, un réel calvaire pour ceux qui ont la « bouge – attitude » et pour être franche avec vous, je n’ai pas encore réussi totalement en ce qui me concerne, à maîtriser ma petite tendance 15'000 voltes, mais STEP by STEP, comme j’aime à le dire et voici des précisions qui, je l’espère, vous aideront :


Le mouvement c’est la vie ! Imaginez un bébé qui n’apprend jamais à marcher… notre corps est préprogrammé biologiquement pour y arriver (reste encore certes, le domaine de l’acquis qui va favoriser ou non cet apprentissage). Le corps a donc besoin de bouger pour apprendre et assimiler tous ces apprentissages, quels qu’ils soient ! Sur une plus grande échelle, la vie présente le même fonctionnement, LE MOUVEMENT. Rien n’est figé, on aurait tendance à vouloir ancrer un travail, une relation, etc, pour le reste de sa vie mais refuser le mouvement de la vie, c’est refuser ses cadeaux et notre évolution.


Un enfant qui bouge, c’est normal ! Commencez à vous faire du souci quand il ne bouge pas, même si notre côté adulte est moins tolérant face à cela, mais l’enfant en a besoin. Pour en revenir à l’hyper activité, je ne saurais expliquer à quelle « dose » on parle de ce symptôme mais je vous propose d’arrêter de le diagnostiquer en tant que tel et de voir ce qui peut se cacher derrière. C’est un sujet qui fera l’objet de plusieurs articles parce qu’à mon sens, les raisons sont multiples.


Dans un précédent article, je parlais de familles d’âmes ; lorsque l’on se sent représentant de plusieurs (ou même d'une seule ;O) )  familles d’âmes sur Terre, on a parfois une tendance à se dissiper et à vouloir tout réaliser en même temps. C’est mon cas et j’ai toujours eu cette tendance à vouloir concrétiser 15'000 idées en un temps record. Alors bonne nouvelle, No Limit, on peut créer plusieurs choses et matérialiser une vie sur mesure mais il est important de concrétiser nos inspirations au fur et à mesure qu’elles nous arrivent. Sans cela, les idées restent en suspens au-dessus de notre tête et nous donnent le tournis. Energétiquement parlant, ce n’est pas plus compliqué que cela.

On se questionne tout de suite au sujet de la profession, comment gagner sa vie avec ses propres inspirations ? Pourquoi autant de burn out à l’heure actuelle ? J’en ai déjà fait les frais, je connais la thématique. On ne s’écoute plus et enfaite, difficile de s’écouter parce qu’on ne nous pas vraiment appris à le faire. Nos croyances nous limitent énormément dans notre quotidien ; qui a dit par exemple qu’il était impossible de gagner sa vie avec sa passion ? Ce n’est qu’une croyance, si elle ne nous sert pas, il faut la laisser tomber tout de suite. Nous avons à l’esprit que gagner de l’argent = ramer et plus c’est difficile, plus on mérite cet argent. En réalité, c’est l’inverse, plus c’est facile, plus cela procure de la joie, plus on donne et plus on reçoit.


Si on met une personne au mauvais endroit pour elle, évidemment qu’elle aura des troubles de la concentration. On cherche parfois à correspondre à une réalité qui ne nous parle pas mais qui inspirait plutôt nos parents ou nos ancêtres.. Le fameux cliché du « il faut faire des études c’est important » mais quelle lourde responsabilité on met à nos enfants avec cette simple phrase. Faites des études si vous kiffez oui, sans cela, faites ce qui vous inspire !


Pour en revenir à l’hyper activité, les enfants arrivent maintenant avec un taux vibratoire plus grand que le nôtre et en bousculant tous ces jolis schémas. Le message serait d’incarner ce que l’on souhaite incarner tout de suite, sans passer par le parcours du combattant pour EN-FIN retrouver toute son authenticité. Pour moi, une des raisons qui explique cette fameuse hyper activité est tout simplement le système nerveux qui supporte des croyances, schémas ou autre émotions qui ne nous appartiennent plus et qui demandent à être libérés. La science prouve que nos pensées impactent et donc reprogramment notre réalité, pourquoi ne pas apprendre directement cela aux enfants?


Se libérer de ses peurs, anciennes croyances, en gros faire le ménage du transgénérationnel aide à se retrouver et à être soi-même. La pression et autres difficultés de concentration que l'on peut parfois ressentir sont comme des messages de notre âme pour nous demander d'Etre, tout simplement.. Et quand on commence de faire ce ménage, on constate qu'il y en a des choses à se débarrasser.


Pourquoi ne pas inviter les enfants à s'exprimer tels qu'ils sont , en fonction de ce qui les intéresse ici et maintenant? Ils ne demandent que cela ;O). Ils kiffent déjà écrire et faire les petits orateurs? Laissez-les faire, vous avez peut-être entre vos mains de futurs prophètes version 2.0. Ils communiquent déjà avec les animaux, esprits de la nature, .. ? Futur guérisseurs? L'âme sait ce qu'elle souhaite exprimer sur Terre, on peut lui faire confiance.


Et surtout Enjoy !


Méla by la Rose des Anges