• Méla

Quand le karmique bloque le corps... il faut se libérer, mais comment?



Avez-vous déjà connu des douleurs chroniques dans votre corps? 


Personnellement, c'est mon cas, notamment avec mes genoux. Des années et des années que par période, mes genoux m'empêchent de me plier. Quelle symbolique intéressante... quand je travaille sur eux, ils me montrent une image : 


une Mélanie cachée au fond d'une salle, peur d'être agressée. En face d'elle, du monde, prêt à l'attaquer et bien sûr une Mélanie parée pour se défendre, au cas où.


"Toc toc toc" 

 dit mon âme...


"Ce sont tes peurs qui t'empêchent de te montrer au grand jour telle que tu es".


La bonne nouvelle (pour ma situation) est que les sorcières ne se font plus brûler et qu'aujourd'hui, on a le droit d'exercer pleinement nos soins et d'exprimer nos messages. Néanmoins, mes peurs et mes blessures ont été tellement importantes dans le passé que parfois, elles me rattrapent, notamment que je préfère écouter mon ego que mon coeur. 


Le corps n'a pas pour but de nous embêter mais de nous communiquer où se loge une blessure, une émotion refoulée, un karma à libérer. En mode wonder humain, on souhaite souvent être au taquet tout le temps et quand le corps nous fait ses :


" eh ... il va falloir te libérer de ce boulet-là pour continuer d'avancer.." 


on peine à l'écouter parce qu'on aimerait contrôler notre quotidien et être en forme tout le temps. Le seul pouvoir que nous ayons est dans l'accueil de ces différents maux. Si on n'écoute pas, AIE, mais si on prend la peine d'écouter, bien que cela soit parfois inconfortable, on se rend compte que c'est toujours pour un mieux. 


Ecouter son corps, c'est une manière de se faire confiance ; pour faire notre petit chemin sur Terre, on peut compter sur notre light team ! A priori, ils nous aidés à prévoir notre chemin d'incarnation, nos challenges, les peurs à transcender, en somme : tout ce qui nous est utile pour devenir la meilleure version de nous-mêmes.


Les dérangements du corps sont parfois des petits coucous de nos guides, surtout quand on oublie ce qu'on est venu expérimenter ici-bas. C'est important de communiquer avec eux pour comprendre nos maux, ils savent comment se faire entendre auprès de leur protégé. 


Bien évidemment, la meilleure manière de faire disparaître ces maux, c'est d'écouter mais également de pratiquer ! Dans mon cas, si je ne transcende pas mes peurs, mes genoux me rappellent à l'ordre. En tant qu'éveilleuse d'âme, je me rends compte dans ma pratique que le message de nos guides et de notre âme se résume à :


"N'attendez pas d'être parfaits, diplômés, d'avoir 50'000.-  de côté, de perdre 20 kilos pour enfin ETRE. Soyez maintenant. "


Néanmoins, ce qui m'a poussé à écrire cet article est un mal que mon corps me fait ressentir depuis un moment et comme il est toujours là, il a fallu que j'aille introspecter un peu plus en profondeur. C'est parfois là qu'il peut être intéressant de piocher du côté karmique. Ce que l'on a vécu dans des vies antérieures nous crée des croyances et des blessures qui peuvent être encore d'actualité.


Observez dans votre quotidien ce qui vous agace, vous crée des émotions dérangeantes ou les situations qui se répètent encore et encore. Selon l'intensité, il peut y avoir du karmique là derrière qui ne demande qu'à être libéré. Pour ma part, c'est un super mal de ventre qui éteint mon feu intérieur et qui m'empêche d'être pleinement incarnée. Pour quelle raison ? Parce que je dois pardonner à l'Homme, pour mieux vivre sur terre et arrêter de me retenir moi-même.


Pardonner, accepter, transcender, de jolis mots mais on fait comment dans la pratique ? En prendre conscience est déjà une belle étape, il existe ensuite différents soins, thérapies ou actes à poser dans la matière, tout dépend de la situation. En ce qui me concerne, j'ai choisi la nature. C'est en réalisant un bilan énergétique de mon corps et en écoutant les messages de mes guides que j'ai choisi le coin de nature idéal pour m'apporter l'énergie nécessaire et travailler la thématique concernée. 


Il n'y a plus qu'à laisser le corps accueillir l'énergie de guérison et le laisser s'exprimer pour évacuer l'ancien. Cela peut prendre un peu de temps, soyons bienveillants avec nous-mêmes ;O) Et comme l'énergétique ne suffit pas, il faut bien sur MATERIALISER ! Parce qu'en haut, ils nous aident tout plein mais ils ne peuvent pas acter à notre place. Quand on demande une énergie de guérison, l'univers nous l'apporte toujours, à vous de jouer !   


Enjoy ! 


Méla by La Rose des Anges